Imaginez deux tableaux :

D’un côté des enfants bien habillés, de l’autre des enfants pieds nus ;

D’un côté un environnement ordonné, de l’autre des rues, inondées de soleil, de poussière et de bruit, qui grouillent de monde dans un parfait chaos ;

D’un côté des voitures modernes et rapides, de l’autre des charrettes, des bus sans freins, des motos en pièces détachées ;

D’un côté des personnes bien portantes et alertes, de l’autre des corps usés, abîmés et marqués par la douleur ;

Mais aussi d’un côté des visages fermés, de l’autre de larges sourires  ;

D’un côté un sentiment de vide et de solitude, de l’autre la valorisation des dimensions familiale, sociale et spirituelle ;

Ce sont à ces contrastes bien réels, tout aussi frappants soient-ils, que se sont vus confrontés les élèves (et enseignants) de l’Établissement Daniel lors de leur voyage humanitaire au Sénégal en février dernier.

 

 

Au travers d’actions de soins, d’enseignements sur les vertus thérapeutiques des plantes locales, d’animations auprès d’enfants des villages de brousses, d’interventions de prévention à l’hygiène dans des écoles, de soins aux enfants talibés ou encore d’activités concrètes dans le centre agricole de Beersheba, les enfants de l’Établissement Daniel ont eu l’opportunité de découvrir pleinement cette culture si différente et si attachante.

 

 

Ils ont été marqués par les conditions parfois extrêmement difficiles ainsi que le dénuement de certaines personnes, mais ils ont aussi découvert avec beaucoup d’enthousiasme les énormes richesses d’une population particulièrement accueillante et tellement reconnaissante. Bref, pour chacun, petit ou grand, une seule envie : repartir au plus vite !

Vous désirez en savoir plus ? Rendez-vous aux portes ouvertes de l’établissement le samedi 30 mars de 14h à 17h.