Quelle joie pour le Seigneur de voir ses enfants réunis pour le louer !

C’était la fête dans l’église et dans le ciel hier alors que nous étions réunis, l’Église libre de Guebwiller et l’Établissement Daniel pour célébrer un culte en commun, occasion de partager notre fardeau pour l’éducation chrétienne.

Comme cela a été rappelé à plusieurs reprises, notre Dieu est créateur de toutes choses, et présent dans toute la création (Romains 1, 20).

L’éducation chrétienne a donc toute sa raison d’être en prolongement de la foi des parents, qui sont les premiers éducateurs, et de l’Église comme pilier spirituel.

Forte de cette conviction que toute connaissance est incomplète et parfois même erronée dès lors qu’elle est dissociée de son Créateur et du cadre créationnel dans lequel elle s’insère, l’éducation chrétienne se fixe comme objectif de chercher à comprendre le monde en œuvrant au quotidien à révéler, au cœur de chaque matière, Dieu et son plan pour l’humanité.

Mais il nous a été rappelé que si la connaissance est importante, c’est avant tout le caractère qui doit être formé et l’identité consolidée. Vaste défi pour nos écoles chrétiennes, mais d’autant plus crucial pour permettre à nos jeunes de devenir des disciples affermis, capable de se positionner avec amour et fermeté, osant résister aux différents vents de doctrine et de pensées séculières de ce monde où se mêlent incertitude et confusion.

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail